jeudi, 11 février 2021 13:28

Appel à candidatures - Réalisation d’œuvres artistiques

Written by
Rate this item
(0 votes)

Appel à candidatures

Réalisation d’œuvres artistiques

Ø Sur le thème « Femmes et esclavage »
Ø Pour l’exposition permanente du Centre culturel international de Rencontres –

John Smith à Ouidah

Date limite de réception des candidatures : 10 mars 2021

Problématique de l’exposition

L’esclavage existe depuis l’Antiquité et a traversé les siècles pour survivre dans nos sociétés contemporaines sous de multiples formes. Du 10ème au 19ème siècle, l’Afrique subsaharienne a été victime d’un triple phénomène de traites : transsaharienne, transatlantique et orientale. Ouidah a été un important port négrier transatlantique aux 18ème et 19ème siècles, d’où près de deux millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont été déportés vers les Amériques. Les traces dans les mémoires des populations sont encore nombreuses et influencent le regard porté à l’autre, que ce soit le voisin, le concitoyen ou l’étranger.

Un tiers des personnes déportées d'Afrique étaient des femmes1. Aujourd’hui, les femmes et les jeunes filles représentent plus de 70% des 40 millions de victimes de l’esclavage dans le monde2.
De nombreuses femmes ont lutté contre le fléau qu’est l’esclavage. Les quelques récits de "femmes en lutte", qui ont traversé les siècles et nous sont parvenus, permettent de lever le voile sur ces femmes oubliées des livres d'histoire. Ils sont loin de résumer les vies des millions de femmes réduites en esclavage qui ont participé aux résistances et qui luttent toujours actuellement pour le respect des droits et de la dignité des femmes et des jeunes filles et pour leur émancipation.

Comprendre l’histoire, déconstruire les stéréotypes, lutter contre la réification des êtres humains, et transmettre à la jeunesse les clés de compréhension qui leur permettront de lutter  contre les formes actuelles d’esclavage, de violation des droits et de violences faites aux femmes et aux filles sont les objectifs de cette exposition.

L’exposition

Elle propose d’associer des contenus historiques et artistiques : historiques afin de donner à comprendre la complexité de l’esclavage d’hier et d’aujourd’hui et artistiques afin d’appréhender les mémoires et le vécu des femmes qui en sont encore victimes aujourd’hui.
Il est proposé de composer cette exposition dans un dialogue autour de l'histoire locale, continentale et internationale pour s'adresser aux nombreux publics qui fréquenteront le CCRI John Smith.

L’exposition se compose de deux types de supports : panneaux pédagogiques et œuvres artistiques réalisées par quatre artistes béninois et un de la sous-région.

Le volet artistique de l’exposition

L’œuvre est conçue et réalisée par chaque artiste individuellement. Il est demandé aux artistes de mener un travail de réflexion, de mise en résonance et de création en se basant sur un corpus de textes et d'iconographies, directement lié à la thématique de l'exposition "Femmes et esclavage". L’objectif est de développer une nouvelle approche et un nouveau regard sur l’histoire grâce à l’art contemporain. Le souhait est de permettre, particulièrement mais pas exclusivement, à des femmes artistes, de s'exprimer à travers leurs œuvres sur ce sujet.

L’œuvre créée est pérenne. Elle sera exposée et intégrée dans le parcours d’exposition permanent extérieur dans les jardins du CCRI à Ouidah. Les matériaux utilisés devront être résistants aux conditions climatiques extérieures.
Ce moment de création est aussi un moment important d’échanges entre artistes. Il se veut également ouvert à la population locale, et en particulier à la jeunesse.

Un temps de création d’un mois et demi (mars-avril 2021)

La réalisation des œuvres se déroule sur une durée limitée d’un mois et demi, du 19 mars (date de sélection) au 30 avril 2021.
Cinq artistes, particulièrement des artistes femmes, seront sélectionné.e.s dans le cadre de cet appel : quatre béninois.es et un.e artiste de la sous-région. Les artistes locaux créent dans leurs ateliers, et l’artiste de la sous-région est accueilli en résidence pendant 15 jours à Ouidah (dernière quinzaine d’avril, à préciser). Des temps de rencontres entre artistes et avec l’équipe du CCRI et des Anneaux de la Mémoire sont organisés, sur place à Ouidah ou en visioconférence.

Les artistes sont amenés également à travailler dans une dynamique collective, avec des temps partagés qui permettent de concevoir, en plus de leur œuvre personnelle, une œuvre collective.
Tout au long du processus créatif, le public, notamment les jeunes, sont invités à rencontrer les artistes afin de créer des moments privilégiés d’échange et de dialogue.

Voir les conditions en téléchargeant le document de l’appel

 

Read 1549 times Last modified on jeudi, 11 février 2021 13:55

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.